Pour mettre en place la solution DAMAaaS dans votre entreprise, vous pouvez choisir de la construire vous-même en toute autonomie (sans investissement financier ni connaissance en langage de programmation) ou de vous appuyer sur l’éditeur, INAGUA, pour vous accompagner. Dans le second cas, dès que votre besoin est clair, vous faites appel aux équipes d’INAGUA pour co-construire votre application, ce qui vous assure qu’elle réponde vraiment à vos besoins. Dans la plupart des cas, votre application est opérationnelle en trois jours seulement. Explications, étape par étape.

Pour aller plus loin > Le Crédit Agricole d’Île-de-France simplifie le respect de la conformité réglementaire de ses procédures grâce à DAMAaaS. Lire le témoignage ici.

 

Étape 1 : identifier un besoin simple (preuve de concept)

Self management, life coaching. Man doubting, questioning, brainstorming. Identity crisis, delirium and mental confusion, confused feelings concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationLes ateliers de co-construction réalisés avec les équipes INAGUA ne nécessitent aucune préparation de votre part. Vous n’avez pas de cahier des charges détaillé à fournir : nous estimons que ce n’est pas aux utilisateurs finaux de formaliser leur besoin dans un document. L’essentiel est d’avoir votre enchaînement de tâches précis en tête et de savoir qui est impliqué.

Avant de commencer les ateliers (il faudra en compter deux ou trois au total), il convient d’identifier un besoin relativement simple d’automatisation de processus ou de tâches. L’objectif est de construire une première application rapidement, pour que vous puissiez constater la puissance de l’outil DAMAaaS et ses innombrables possibilités. L’application ne sera ni trop “basique”, pour pouvoir évaluer les pleines capacités de la solution, ni trop complexe pour ne pas consacrer trop de temps à ce PoC (preuve de concept). Les processus les plus courants dans la vie d’une entreprise sont parfois un point de départ suffisant (par exemple, la mise en place d’une boîte à idées).

 

Étape 2 : définir les contours du projet

Une fois le processus à outiller identifié, vous décrivez vos besoins au consultant INAGUA. Quels sont les enjeux de l’application ? Qui sont les intervenants au sein du processus ? Quelle est l’organisation existante et souhaitée ?

Nous définissons ainsi les contours de la future solution et prenons les décisions adaptées quant à son architecture.

 

Étape 3 : constituer l’équipe projet

Managers at workshop training manager skills and brainstorming at board. Managers workshop, supervisors course, management skills training concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationAvant de débuter la co-construction de l’application, il convient de choisir les participants. Les parties prenantes sont sélectionnées en fonction des enjeux et des objectifs de la solution souhaitée.

 

  • Si vous désirez devenir autonome sur la solution à terme, c’est-à-dire assurer la maintenance et déployer de nouvelles applications vous-mêmes, il vous faudra intégrer à l’équipe projet les collaborateurs qui géreront l’outil in fine. Ces derniers n’ont pas besoin de posséder des notions de développement informatique : une affinité particulière avec la “tech” suffit.

 

  • Si vous souhaitez confier à l’éditeur le support de l’application DAMAaaS, ne participeront aux ateliers que les utilisateurs finaux de la solution. Si les processus à traiter sont complexes : un représentant de chaque équipe concernée doit être présent.

 

Étape 4 : construire l’application

Team working on analyzing the factors or causes contributing to the unwanted situation. Problem solving, find solutions, problem-solving techniques. Pinkish coral bluevector isolated illustrationL’atelier suivant consiste à construire votre solution DAMAaaS. L’équipe projet participe à la construction des formulaires dynamiques constituant les workflows. Le formulaire est bâti selon les données nécessaires à l’entreprise : on décide, champs par champs, quelle information doit être embarquée dans le processus… avec tous les acteurs du process autour de la table. Puis une fois le formulaire défini, on bâtit le workflow (les étapes).

Les workflows sont directement mis en forme de façon graphique, pour visualiser au mieux les données collectées au fur et à mesure du déroulement du processus. Quelles sont les étapes ? Qui intervient et quand ? Quels sont les allers-retours nécessaires entre chaque étape ? Tout est défini et mis en application en temps réel. Les experts métier de votre entreprise contribuent à mettre en place les règles de contrôle et de validation pour chaque action. Les droits d’accès sont définis en fonction du rôle de chacun.

 

Étape 5 : tester l’application en temps réel

L’un des avantages de DAMAaaS est la possibilité de tester l’outil au fil de sa construction, car la modélisation graphique du processus dans DAMAaaS le rend directement exécutable. Ceci permet d’adapter, en direct, les paramétrages aux besoins des utilisateurs. L’interface graphique leur permet de se projeter instantanément : ils prennent en main l’outil et interagissent avec, dès les ateliers de co-construction.

À la fin des ateliers, votre application est opérationnelle, prête à être mise entre les mains des collaborateurs.

 

Étape 6 : étendre la solution à d’autres usages

Tiny business people generating ideas and holding gears at big light bulb. Idea management, alternative thinking, best solution choice concept. Pink coral blue vector isolated illustrationUne fois la première application produite, il est temps pour vous de construire d’autres applications, selon vos besoins. Vous pouvez là encore le faire en toute autonomie ou avec assistance ( co-construction) avec l’éditeur.

Si vous choisissez de souscrire un contrat de support, sachez que les demandes d’évolution sont facturées au temps/homme. Étant donné la simplicité de DAMAaaS, certaines modifications peuvent être réalisées en 15 minutes seulement.

 

Finalement, la méthodologie de projet proposée par INAGUA pour mettre en place DAMAaaS dans votre entreprise est dénuée de tout risque. En effet, vous payez uniquement les deux ou trois jours d’atelier de co-construction et n’avez ensuite aucun engagement, ni licence. Vos équipes participent à sa construction et la testent en temps réel… Rien n’est imposé, tout est proposé : une approche très efficace pour susciter l’adhésion du plus grand nombre. 

 

Retour d'expérience du Crédit Agricole IDF

Ronan Bertel

Par Ronan Bertel, le 17/03/2020

Share This